#6 Foie gras : les canards sont débecqués

La cohabitation forcée de centaines ou milliers d'animaux dans la plupart des élevages favorise des comportements agressifs entre eux. Au lieu de limiter le nombre d'animaux dans les exploitations, les professionnels les mutilent en leur sectionnant une partie de la mandibule supérieure du bec.

Que ce soit en élevage intensif ou en élevage dit « traditionnel », les canards sont tous débecqués soit au couvoir brûlés par débecqueuse cautérisante ou entre 14 et 21 jours d'âge aux ciseaux. Les canards sont également dégriffés !

Cette mutilation peut engendrer stress et douleur. Le bec est important pour l'alimentation, mais aussi pour la toilette, la défense...

Parole d'éleveur : « Après l'opération de débecquage, on enregistre d'ordinaire une baisse de la consommation d'aliment et d'eau sur plusieurs jours. Il est impératif de circuler dans les bâtiments pour inciter les animaux à se nourrir. »
L'INRA confirme : « Le débecquage a pour effet zootechnique principal une diminution de la consommation alimentaire et de l’efficacité mécanique de la prise de nourriture. Ceci s’accompagne d’une réduction du gain de poids chez les animaux débecqués. »

foie gras : tous les canards sont débecqués