Vous pouvez consulter ce document au format pdf (1,7 Mo).

Image: Canards en cages individuelles

87% des oiseaux gavés en France sont détenus en cages

www.stopgavage.com

Le 4 décembre 2006,

Chères amies, chers amis,

Vous recevez cette lettre parce que vous avez signé le Manifeste pour l'abolition du foie gras sur le site www.stopgavage.com. Nous avons décidé de nous constituer en association pour intensifier notre action. Aujourd'hui nous avons besoin de votre soutien pour lutter plus efficacement contre cette barbarie et obtenir des résultats plus rapidement.

Comme vous le savez, pour obtenir du foie gras, il faut gaver une oie ou un canard de force plusieurs fois par jour au moyen d'un tube de métal de 20 à 30 centimètres enfoncé dans la gorge jusqu'à l’estomac. L’animal doit ingérer en quelques secondes une quantité de maïs telle que son foie finit par atteindre presque dix fois sa taille normale, et développe une maladie : la stéatose hépatique. Ce que l'on sait moins, c'est que plus de 30 millions d’oiseaux par an subissent ce traitement, soit plus encore que le nombre de vaches ou de cochons engraissés pour la viande !

Pire encore que ce que nous avions imaginé ! En visitant des salles de gavage, nous avons été horrifiés par ce que nous y avons vu : des canards alignés par centaines, enserrés entre les barreaux métalliques de leur cage minuscule ; ils ne pouvaient pas étendre une aile, ni même se retourner pour lisser leurs plumes. Halètements, diarrhées... nous avons découvert des animaux aux limites de l’épuisement. Beaucoup succombent à la violence de ce traitement et leurs cadavres viennent remplir les congélateurs à l’entrée des bâtiments de gavage, attendant le passage de l’équarrisseur. Pendant la période de gavage, le taux de mortalité des oiseaux est multiplié par 10. Stop Gavage est né de la révolte face à la brutalité inouïe de ce que l’on fait subir à ces animaux. Nous savons que vous partagez cette révolte, mais nous devons convaincre ceux qui ne se rendent pas vraiment compte de la maltraitance qu’implique cette production. C'est la mission que nous nous sommes donnée.

Equipés d’un appareil photo et d’un simple caméscope, nous avons enquêté dans plusieurs élevages du Sud Ouest (dans les Landes et dans le Gers), et avons réussi à filmer dans un couvoir et un abattoir, lieux particulièrement sensibles et protégés. Le gavage en question – premier film en France à révéler le caractère ignoble de cette production – est le fruit de cette enquête. Nous y montrons le sexage des canetons par retournement du cloaque : seuls les oiseaux mâles sont utilisés pour la production de foie gras, les femelles étant en général broyées quelque temps après leur naissance. Le film dévoile également le supplice des canards enfermés et gavés derrière les murs des élevages, ainsi que des scènes d’abattage cauchemardesques mais pourtant bien réelles...

Alors que nous avions vu de nos yeux des canards moribonds, poussés aux limites de leur résistance physique par le gavage, nous lisions dans la presse les déclarations d’experts de l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) qui assuraient sans sourciller qu’ « aucun élément scientifique ne permet de dire que cette opération est une source de mal-être animal », affirmant au passage que les opposants au gavage n’étaient pas des gens sérieux... Conscients des ravages que de telles positions provoquent dans le débat public, nous avons là aussi mené notre enquête et mis à jour les biais méthodologiques et les données passées sous silence par les études de l’INRA.


Nous avons découvert que ces études étaient commandées et cofinancées par la filière elle-même ! Comme nous, vous comprendrez mieux pourquoi l'INRA en arrive à de telles conclusions. Tout cela, nous le révélons dans un livre – L’INRA au secours du foie gras - enquête sur une expertise publique sous contrôle de l’industrie – que nous venons de publier. Il était capital de mettre à jour ces liens pernicieux.

Dès le début de cette campagne, nous avons élaboré un site Internet, qui n’a cessé de s’étoffer depuis : actualités, vidéos, dossiers, matériel militant (affiches, DVD...). Il héberge le Manifeste pour l’abolition du foie gras que vous avez signé, il est également soutenu aujourd’hui par 200 associations en France et à l’étranger, et traduit en anglais, espagnol, italien, allemand et portugais.

La maltraitance des animaux dans la production de foie gras suscite une réprobation croissante au niveau international. Le gavage est interdit dans la plupart des pays de l’Union européenne, notamment en Pologne depuis 1999 et en Italie depuis 2004. Il est également interdit en Israël depuis 2005. En Californie, une loi votée en juillet 2004 interdit la production et la vente de foie gras à partir de 2012. À Chicago, le foie gras est interdit à la vente depuis cet été, y compris dans les restaurants.

Les images de Stop Gavage utilisées dans les campagnes américaines ont contribué à ces résultats particulièrement encourageants. Chaque fois, la décision est prise pour motif de cruauté envers les animaux. Nous apportons notre expertise scientifique dans la plupart des campagnes actuelles à l’étranger.

Dans un pays qui produit les 3/4 du foie gras mondial, il faut mobiliser un mouvement important et intensifier notre action. Il est certain que la bataille pour l'abolition du foie gras est plus difficile en France qu'ailleurs. Alors, avec nous, affirmez haut et fort que la violence n'est pas votre culture, que vous voulez une France sans foie gras, et que c'est possible !

Nous préparons une nouvelle campagne pour demander aux magasins bio de retirer le foie gras de leurs rayons. Nous allons continuer nos investigations de terrain et la diffusion des images. Nous allons continuer à remettre en cause les études de l'INRA qui nient la souffrance des animaux gavés.

Nous préparons également une campagne d’affichage sur les grands panneaux publicitaires. Tout cela va demander des moyens supplémentaires. Jusqu'ici, nous avons fait beaucoup avec à peine quelques milliers d'euros par an, payés essentiellement par les seuls organisateurs de Stop Gavage.

Si vous aussi vous voulez que le gavage soit rangé au musée des horreurs de l'histoire, merci de nous aider en remplissant le coupon ci-joint. Sans vous, nous n'arriverons pas à mobiliser les forces nécessaires pour venir en aide à ces animaux torturés !

Merci pour eux !

www.stopgavage.com

Stop Gavage
Mairie
Place du monument aux Morts
83630 Bauduen

Photo : avec l’aimable autorisation de Christian Moullec

Faire un don

Accueil de Stop Gavage